Le sans-gluten maladie coéliaque

L’intolérance au gluten touche environ 1% de la population. Cette pathologie est diagnostiquée précisément à l’aide d’une prise de sang, d’une suivie en cas de positivité d’une fibroscopie gastrique. 

Mais de nombreuses personnes ne présentant pas cette pathologie semblent se sentir mieux en éliminant totalement ou partiellement le gluten de leur alimentation. 


Le premier conseil est de ne jamais débuter un régime sans gluten sans avis médical. Il est indispensable avant tout d’effectuer un diagnostic précis de la maladie cœliaque. 

Dans ce cas, le traitement repose pour la très grande majorité des malades sur un régime sans gluten tout au long de sa vie, ou sur une très longue durée. L’aide d’une diététicienne est conseillée. La disparition des manifestations s’observe entre 6 mois et un an. Bien lire les étiquettes dans les rayons des grandes surfaces et lire la composition de tous les ingrédients et de vérifier l’absence d’amidon de blé ou de farine. 

Aliments avec du gluten

Attention : le gluten est présent dans des aliments sous une forme masquée. Les risques d’existence de traces de gluten existent. Certains aliments peuvent notamment être contaminés par l’emballage ou l’ensachage. Le gluten se cache sous une forme masquée dans de nombreuses préparations : vinaigre de malt, certaines viandes hachées, saucisses, bouillon de cube, épaississants… 

Le gluten se retrouve dans les céréales comme le blé, l’avoine,l’orge ou le seigle qu’on retrouve dans la farine, le pain, les pâtisseries, biscuits et gâteaux, les pâtes, pizzas, hamburgers, sauces au soja, saucisses, assaisonnements, mais également dans les épaississants et préparations contenant de la farine. Des desserts lactés, poissons panés, des préparations industrielles et certaines moutardes peuvent par exemple en contenir. 

Aliments sans gluten

Les principaux aliments autorisés lors d’une intolérance au gluten sont les viandes grillées, les légumes frais, les légumes secs, les fruits, le poisson, les œufs, le lait, le maïs, le riz, le sarrasin, le quinoa, la pomme de terre, le soja. 

Une liste des fabricants de produits sans gluten peut être obtenu auprès de l’association française des intolérants au gluten et du groupe d’étude et de recherche sur la maladie cœliaque. 

Réglementation

La réglementation actuelle précise que la présence de gluten doit être signalée dans toutes les préparations en contenant. Les risques de traces de gluten existent dans certaines préparations censées ne pas en contenir : certains aliments peuvent être contaminés au moment de l’ensachage, par exemple. 

Traces de gluten

La réglementation de Novembre 2005 précise que la présence de gluten doit être signalée dans toutes les préparations en contenant. Les risques de traces de gluten existent néanmoins dans certaines préparations censées ne pas en contenir car par exemple certains aliments peuvent être contaminés au moment de l’ensachage, ou lorsque le gluten est présent à l’état de trace non significative, la mention « sans gluten » n’étant pas synonyme d’absence totale de gluten. En effet, les seuils de détection actuels ne peuvent garantir une infime trace de gluten. 

La Commission du Codex Alimentarius a été créée en 1963 par la FAO, organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, et l’OMS afin d’élaborer des normes alimentaires permettant entre autre de protéger la santé des consommateurs. Le codex alimentarius stipulait jusqu’en Juillet 2008 qu’un produit sans gluten avait une teneur en gluten inférieure à 200 ppm. L’AFDIAG, Association Française des Intolérants au Gluten, souhaitait pouvoir garantir aux personnes intolérantes au gluten que les produits contenaient moins de 20 ppm, ce qui correspond à moins de 2 mg de gluten pour 100 g de produit. 

Depuis juillet 2008, de nouvelles normes sont désormais recommandées par le codex alimentarius et différencient les produist pauvres en gluten de ceux s n’en contenant pas. 

Naturellement sans gluten

Les aliments pouvant naturellement être utilisés dans un régime sans gluten peuvent comporter une mention « naturellement sans gluten » 

Sans gluten

Les produits qui ne contiennent pas de blé, orge, seigle, avoine et ceux issus de ces 4 céréales qui ont été traités pour retirer le gluten, permettent à ces produits d’indiquer la mention « sans gluten » lorsqu’ils possèdent une teneur en gluten inférieure à 20 ppm. 

Pauvre en gluten

Les produits qui ne contiennent pas de blé, orge, seigle, avoine et ceux issus de ces 4 céréales qui ont été traités pour retirer le gluten permettent à ces produits d’indiquer la mention « pauvre en gluten » si ces derniers possèdent une teneur en gluten comprise entre 20 et 100 ppm. 

Régime sans caséine ni gluten

Le régime sans caséine ni gluten est un régime alimentaire qui exclut les produits laitiers (la caséine est une protéine présente dans le lait) et le gluten (présent dans certaines céréales comme le blé ou le seigle). Ce régime est conseillé par les nutritionnistes aux personnes qui souffrent d’intolérance au gluten et à la caséine ou de la maladie coeliaque. Il permettrait également de traiter certaines maladies .Cependant, il s’agit d’un régime assez difficile à suivre en Occident car le blé et le lait ont une place importante dans notre alimentation.